Gouvernement Princier de Monaco
Imprimer la page Toutes les Actualités
Actualité du thème "Monaco à l'International"
16 novembre 2017 Communiqué de presse

Marie-Pierre Gramaglia à la tribune de la COP 23 à Bonn

Copyright - DR

Jeudi 16 novembre 2017 en milieu de journée, Marie-Pierre Gramaglia s’est exprimée au nom de la Principauté de Monaco à la tribune de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP 23) à Bonn. Dans son intervention le Conseiller de Gouvernement-Ministre a rappelé les objectifs de la Principauté de Monaco en matière de réduction des gaz à effet de serre : moins 50% à l’horizon 2030 par rapport à 1990 et la neutralité carbone en 2050, en précisant : « Aujourd’hui mon pays souhaite que l’engagement de toutes les Parties soit ambitieux et transparent afin d’atteindre l’objectif que nous nous sommes collectivement fixé, de contenir l’élévation moyenne des températures globales à moins de deux degrés par rapport aux niveaux préindustriels et dans la mesure du possible à moins de 1,5°C ». 

Face aux événements météorologiques majeurs, Marie-Pierre Gramaglia soulignait : « Ces phénomènes extrêmes ne nous ramènent-ils pas à l’urgence d’une situation que nous avons trop longtemps sous-estimée? N’est-il pas aujourd’hui de notre responsabilité collective d’agir et d’établir des mécanismes afin de faciliter l’accès aux financements internationaux des plus fragiles ? ». 

S’adressant à la Présidence Fidjienne de la COP 23, le Conseiller de Gouvernement-Ministre ajoutait que « nos deux pays partagent la même approche sur le rôle déterminant des Océans pour le climat. Au-delà des menaces, nous savons aussi les formidables opportunités dont les Océans sont porteurs, à condition que nous soyons capables de les protéger et de les exploiter de manière durable. Il est ainsi important de souligner leur incroyable potentiel en termes d’atténuation et d’adaptation.  A ce titre, le rapport spécial du GIEC sur les océans et la cryosphère, dont la publication aura lieu en 2019, apportera sans nul doute de nouveaux éclairages pour enrichir les débats sur ces questions et fonder nos décisions. » 

Le Conseiller de Gouvernement-Ministre concluait son intervention par ces mots : « il est fondamental que l’engagement de chacune et de chacun soit maintenu afin qu’ensemble nous parvenions à tenir les objectifs fixés et ainsi assurer un avenir pérenne à nos enfants ». 

Rappelons que la Conférence de Marrakech sur le climat en 2016 s'était conclue par la «Proclamation de Marrakech pour l'action en faveur du climat et du développement durable», dans laquelle les Etats de la CCNUC affirmaient leur « engagement » à « la mise en œuvre complète » de l'Accord de Paris. Lors de la Conférence de Bonn, il s’agira d’avancer dans l'élaboration des différentes lignes directrices, modalités et procédures permettant la pleine et entière mise en œuvre de l'Accord de Paris. La première étape sera de lancer à Bonn un « dialogue » d’une année, autour des actions menées et à mener. L’autre mission très concrète de cette COP23 sera d’avancer sur les règles d’application de l’Accord de Paris, une phase à la fois technique et politique. La COP23, qui dure jusqu'au 17 novembre, est présidée par les Fidji, un Etat insulaire particulièrement affecté par les effets du changement climatique.

Autres actualités du thème

http://www.gouv.mc/Action-Gouvernementale/Monaco-a-l-International/Actualites/Marie-Pierre-Gramaglia-a-la-tribune-de-la-COP-23-a-Bonn

Aide non-voyants pages internes

Article d'introduction visible sur chaque page interne par les lecteurs d'écrans