Gouvernement Princier de Monaco
Imprimer la page

Pérennisation de l’élevage familial nomade et de l’emploi dans les centres ruraux en Arkhangaï

Contexte

Depuis le changement de système politico-économique en 1990, le secteur rural mongol se trouve face à de nouveaux enjeux : la privatisation des biens et services, l’ouverture de l’économie aux marchés internationaux, le changement climatique et la dégradation des ressources naturelles sont autant de défis auxquels la population rurale ne peut pas toujours faire face, avec 45% de cette dernière vivant en-dessous du seuil pauvreté (Office National des Statistiques).

En raison de la maigre productivité des troupeaux et du manque de structuration commerciale, les familles d’éleveurs ont des difficultés à promouvoir leurs produits et gagner un revenu leur permettant de vivre de leur activité dans des conditions décentes. Du fait de la rudesse des conditions de vis nomades, les jeunes ont tendance à quitter les campagnes pour les centres urbains. Ce projet vise à réduire le fossé entre ville et campagne, selon une approche globale : revenus, disponibilités en produits frais (légumes) et habitat.

AVSF souhaite utiliser les premiers résultats du projet d’appui aux populations rurales de l’Arkhangaï, financé en 2013 et 2014 par la Coopération Internationale de Monaco et la Commission Européenne. Il apparaît clairement que les activités liées à la génétique génèrent un véritable enthousiasme parmi les populations rurales, qui ont pu constater chez les 25 éleveurs pilotes bénéficiaires l’efficacité du programme actuellement mis en œuvre par la Fédération des Eleveurs de l’Arkhangaï (FEA). Les différents retours des autorités locales sur la lutte contre la brucellose devraient mener AVSF à continuer son soutien dans ce domaine, en impliquant davantage les services de santé humaine. En outre, une évaluation interne sur le parasitisme animal, réalisée par un étudiant chercheur, a conclu qu’un accompagnement d’AVSF et de la Fédération était encore nécessaire dans ce domaine, en vue de rationaliser les pratiques courantes.

Porteur du projet

Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF)

Partenaires 

  • Ministère de l’Agriculture et de l’Industrie légère de Mongolie, par le biais de ses services décentralisés 
  • Autorités locales et autres structures étatiques concernées 
  • GERES (Groupes Energies Renouvelables, Environnement et Solidarités) 
  • Coopérative Ar Arvijin Delgerekh (CAAD) 
  • Fédération des Eleveurs de l’Arkhangaï (FEA) 
  • Green Gold – ONG mongole soutenue par la Coopération Suisse

Bénéficiaires 

Bénéficiaires directs :

  • 340 familles d’éleveurs adhérents à la FEA, soit environ 4.500 personnes
  • 50 familles de maraîchers, soit environ 200 personnes, sédentaires sans emploi stable
  • La coopérative d’éleveurs Ar Arvijin Delgerekh CAAD (143 adhérents, familles d’éleveurs)

Bénéficiaires indirects :

  • L’ensemble de la population des éleveurs des 6 soums d’implantation du projet : 6.000 familles, soit environ 30.000 personnes
  • L’ensemble des éleveurs de l’Arkhangaï et des autres aimags de Mongolie
  • L’ensemble des intervenants, publics et privés, du secteur de l’élevage en Mongolie, en particulier le Ministère de l’agriculture et de l’industrie, et le Ministère de la Santé

Au final, la société mongole dans son ensemble, de par l’appui au renforcement économique du secteur de l’élevage (employant 10,3% de la population active), ainsi que la contribution à la préservation du patrimoine socio-culturel que constitue le nomadisme, des milieux naturels et de la biodiversité.

Objectif principal

Contribuer à l’amélioration des conditions de vie des éleveurs nomades et de l’ensemble de la population rurale de l’Arkhangaï, par le renforcement des structures et des acteurs non étatiques en milieu rural.

Objectifs spécifiques

  • Le renforcement et l’élargissement des techniques des éleveurs nomades relatives à la conduite de leurs troupeaux, en synergie avec les services décentralisés de l’Etat mongol 
  • La maîtrise des risques parasitaires et de la prévalence de certaines maladies animales, en coopération avec les services vétérinaires, ainsi que les services de santé humaine 
  • L’augmentation et la pérennisation des revenus des éleveurs par la diversification des activités de la Coopérative Ar Arvijin Delgerekh (CAAD) et le renforcement de sa filière de fibre de yak 
  • Le renforcement du secteur maraîcher de l’Arkhangaï 
  • L’évaluation de la situation énergétique de l’habitat nomade
Durée 2014 - 2017
Localisation Arkhangaï
Domaine d'intervention Insertion socio-économique
Financement 420 000,00 €
http://www.gouv.mc/Action-Gouvernementale/Monaco-a-l-International/L-Aide-Publique-au-Developpement-et-la-Cooperation-Internationale/Projets-de-cooperation-internationale/Asie/Mongolie/Perennisation-de-l-elevage-familial-nomade-et-de-l-emploi-dans-les-centres-ruraux-en-Arkhangai

Aide non-voyants pages internes

Article d'introduction visible sur chaque page interne par les lecteurs d'écrans