Gouvernement Princier de Monaco
Imprimer la page

Crise et reconversion économique

Mis à mal par le premier conflit mondial, le modèle économique de la principauté s’essouffle. Monaco se convertit en station à double saison mais les effets de la crise de 1929 réduisent encore la clientèle. L’Etat reprend à son compte nombre des services publics dus par la S.B.M. La vie culturelle et sportive reste cependant intense, mais la pénurie d’emploi crée des mécontentements dans la société. Une priorité d’embauche est accordée aux Monégasques qui, face à la croissance de la population résidente, s’efforcent de préserver leur identité nationale, notamment en sauvegardant le dialecte local.

Au plan économique, une fiscalité avantageuse est instaurée avec la mise en œuvre du principe de résidence privilégiée. Un statut favorable aux holdings est institué en 1934. La convention fiscale avec la France est renégociée dès 1932 et un office des émissions de timbres-poste est créé en 1937, permettant de diversifier et d’accroître les revenus de l’Etat.

Les contraintes économiques, les mesures d’austérité et la contagion du Front populaire français sont à l’origine de quelques mouvements sociaux. Les congés payés instaurés le 7 avril 1937 ne suffisent pas à calmer les heurts qui perdurent jusqu’en septembre. 

Sous titre :
1934

Date de début :
18/07/1934

Type de bulle :


Ordre précédent/suivant :
0

Couronne ? :
Non

Personnages en rapport :
Louis II


http://www.gouv.mc/Gouvernement-et-Institutions/Histoire-et-Patrimoine/Epoques/Crises-et-renouveau-XX-sup-e-sup-siecle/Crise-et-reconversion-economique

Aide non-voyants pages internes

Article d'introduction visible sur chaque page interne par les lecteurs d'écrans