Gouvernement Princier de Monaco
Imprimer la page

Restauration

Après l’abdication de Napoléon, c’est la signature du traité de Paris le 30 mai 1814 qui rétablit les frontières monégasques de 1792, ainsi que le protectorat français. Ne pouvant se rendre auprès de ses sujets, le prince Honoré IV désigne d’abord son frère Joseph puis, en janvier 1815, son fils Honoré comme administrateur de Monaco. Dès la première Restauration de 1814, le prince héréditaire Honoré est nommé membre de la Chambre des pairs par le roi Louis XVIII. Parlementaire français et souverain étranger à la mort de son père en 1819, Honoré V intervient quelquefois à la tribune du palais du Luxembourg. Il est un « ultra » modéré, gallican, favorable au « milliard aux émigrés » mais aussi à une loi électorale équilibrée et, comme Chateaubriand, à une certaine liberté de la presse.

Sous titre :
1814

Date de début :
30/05/1814

Type de bulle :
Grande boite


Ordre précédent/suivant :
2

Couronne ? :
Non

Personnages en rapport :
Honoré V


http://www.gouv.mc/Gouvernement-et-Institutions/Histoire-et-Patrimoine/Epoques/Le-temps-des-difficultes-1793-1861/Restauration

Aide non-voyants pages internes

Article d'introduction visible sur chaque page interne par les lecteurs d'écrans