Gouvernement Princier de Monaco
Imprimer la page

Lambert

Lambert Grimaldi (1420-1494) est désigné par testament comme époux à Claudine, fille de Catalan, lui-même fils de Jean Ier et seigneur de Monaco de 1454 à 1457. Grâce à cette union à un cousin de la branche d'Antibes, Les Grimaldi de Monaco récupèrent dans leur héritage la quasi totalité de Menton, indivise depuis 1378, tout en restant dans le cadre des dispositions du testament de Jean.

La volonté de Catalan ouvre toutefois un conflit familial. Sa mère, Pomelline Fregoso désignée comme légataire, est contrainte par Lambert à partager l'autorité et le commandement. En 1458, Lambert fait échouer un complot ourdi contre lui par Pommeline et s'assure de la loyauté des habitants des seigneuries de Monaco, Menton et Roquebrune. Retirée à Menton, Pomelline incite les habitants à la révolte en 1466. Lambert impose son autorité par l'intervention du duc de Milan, lequel s'empare de la ville pour son propre compte en 1468.

Menton est recouvrée en 1477. Lambert se rapproche diplomatiquement de la Savoie et de la France laquelle, au nom du roi et par le sénéchal de Provence, se pose en protecteur du seigneur de Monaco. Cette double protection savoyarde et française affranchit Monaco de l'influence Génoise, avec l'aide de Dieu, Deo juvante, selon la maxime de Lambert qui devient dès lors devise de la dynastie des Grimaldi.

Date de référence :
1420 -1494

Evénements en rapport :
Union avec la population


Symboles en rapport :
Devise "Deo Juvante"


Personnages en rapport :
Jean Ier


http://www.gouv.mc/Gouvernement-et-Institutions/Histoire-et-Patrimoine/Personnages/Lambert

Aide non-voyants pages internes

Article d'introduction visible sur chaque page interne par les lecteurs d'écrans