Gouvernement Princier de Monaco
Imprimer la page Toutes les Actualités
Actualité du thème "Le Social et la Santé"
11 février 2019 Communiqué de presse

Point presse social

Didier Gamerdinger : le droit monégasque et la relation de travail doivent évoluer positivement et avec leur temps

A l'occasion d'un point presse ce jour, Didier Gamerdinger, Conseiller de Gouvernement - Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, a souhaité évoquer les dossiers en cours dans le domaine de l’actualité du travail.   

"Il est normal que les syndicats aient des revendications mais je tiens à préciser que les relations avec le Gouvernement sont régulières et courtoises. Je suis en dialogue permanent tant avec les représentants des salariés qu’avec ceux des employeurs. C’est mon rôle et j’y veille.  Bien que des divergences de vues puissent émerger, l'approche est ouverte de ma part dans le souci constant d'œuvrer à la prospérité du pays. Je suis attentif à ne pas remettre en cause ce qui fonctionne et à ce que les équilibres subtils de la relation de travail à Monaco, qui favorisent le dynamisme économique du pays, ne soient pas bouleversés", a-t-il souhaité rappeler en préambule. 

© - Direction de la Communication - Manuel Vitali

Avec 3000 intérimaires et 13 entreprises de travail temporaire, l’intérim donne aux différents secteurs d’activité de la Principauté une souplesse et une faculté d’adaptation au travail indispensables.  Régi actuellement par le droit commun du travail, l’adoption d’un cadre juridique spécifique à l’intérim permettrait de venir compléter utilement nos dispositions. Un travail de rédaction est en cours au sein du Département. Il sera partagé ultérieurement avec les partenaires sociaux. 

Concernant les syndicats, le cadre juridique datant de 1944 nécessite d’être modernisé.

Afin de correspondre à la réalité d'aujourd'hui, une réflexion avec les partenaires sociaux va être initiée, en vue notamment de simplifier leur processus de création et  de donner de la souplesse à la durée du mandat des bureaux syndicaux. A l’occasion de cette réflexion, les critères de représentativité syndicale seront discutés.  

 

L'intégration du numérique dans la relation de travail est devenue indispensable. Avec 55000 salariés et 40000 permis de travail traités chaque année, la dématérialisation des documents, la simplification des procédures ou encore le développement des applications de téléservices sont incontournables et impliquent de faire évoluer le droit. Le Département a initié, en lien avec la Délégation pour la transition numérique, les réformes informatiques qui faciliteront la vie des entreprises et des salariés.

Autres actualités du thème

http://www.gouv.mc/Action-Gouvernementale/Le-Social-et-la-Sante/Actualites/Point-presse-social

Aide non-voyants pages internes

Article d'introduction visible sur chaque page interne par les lecteurs d'écrans