Gouvernement Princier de Monaco
Imprimer la page Toutes les Actualités
Actualité du thème "Le Social et la Santé"
09 juillet 2020 Communiqué de presse

Recommandations concernant le moustique tigre

Alors que les températures commencent à grimper et que les moustiques font leur retour, beaucoup se demandent si ces petits insectes volants, redoutés par un grand nombre, peuvent transmettre le Covid-19 par une simple piqûre.

Selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), la réponse est négative :

La COVID 19 ne fait pas partie des maladies transmises par le moustique tigre (Aedes albopictus)  

  • Comment reconnaît-on un moustique tigre ?

Le moustique tigre mesure moins d’un centimètre. Il est aisément reconnaissable par ses rayures noires et blanches sur le corps et les pattes et ses ailes totalement noires. En raison de son vol assez lent, il est relativement facile à écraser. Enfin, le moustique tigre ayant une activité diurne, il faut s’en protéger également durant la journée.

Ce moustique peut être le vecteur de maladies virales comme le chikungunya, la dengue et le zika.

  • Prévention des risques

La prévention d’une épidémie de chikungunya, dengue ou zika à partir d’un cas importé (personne ayant séjourné en zone d’endémie et présentant la maladie à son retour) repose sur les recommandations suivantes:

1-      La démoustication des espaces publics et des chantiers,

2-      La réduction du nombre de moustiques par la suppression des eaux stagnantes sur les terrasses et dans les jardins (coupelles, pots, vases, rigoles, etc…),

3-      La répulsion des moustiques par des sprays cutanés (adaptés à Aedes albopictus) ou des diffuseurs et spirales anti-moustiques,

4-      L’utilisation de moustiquaires de fenêtre et de lit,

5-      L’identification précoce de cas importés de chikungunya, dengue ou zika afin de permettre la mise en œuvre immédiate des mesures de santé publique.

Aucune de ces maladies n’est transmissible directement de personne à personne, mais si le moustique pique une personne infectée, il peut aspirer le virus et le transmettre à un sujet sain à l’occasion d’une nouvelle piqûre.

En revanche, il est impossible aux insectes de transmettre la COVID 19 par leurs piqûres.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) l’avait évoqué, l’Anses l’affirme « aucune transmission par un moustique du virus responsable du Covid-19 n’a été démontrée, ni d’aucun virus de la famille des coronavirus ».

Par ailleurs, une nouvelle étude publiée le 26 juin par l’Institut national de la Santé italien démontre, également, que les moustiques ne peuvent pas transmettre le Coronavirus, qu'il s'agisse de moustique commun ou de moustique Tigre.

  •  Chikungunya, Dengue ou Zika : Symptômes alarmants

Il y a suspicion de chikungunya ou de dengue chez une personne présentant une fièvre supérieure à 38,5°C d’apparition brutale et au moins un signe parmi les suivants : céphalées, arthralgies, myalgies, lombalgies, ou douleur rétro-orbitaire. Il y a suspicion de zika en cas d’éruption cutanée à type d’exanthème (avec ou sans fièvre) et au moins deux signes parmi les suivants : hyperhémie conjonctivale, arthralgies, myalgies. Une analyse de sang permet de confirmer le diagnostic.

  • Conduite à tenir en cas de suspicion

En cas de suspicion, et dans l’attente d’une consultation en urgence chez le médecin traitant ou au Service des Urgences du Centre Hospitalier Princesse Grace, il est fortement recommandé d’utiliser un répulsif cutané adapté à Aedes albopictus pour le patient et son entourage proche.

Autres actualités du thème

http://www.gouv.mc/Action-Gouvernementale/Le-Social-et-la-Sante/Actualites/Recommandations-concernant-le-moustique-tigre

Aide non-voyants pages internes

Article d'introduction visible sur chaque page interne par les lecteurs d'écrans