Gouvernement Princier de Monaco
Imprimer la page Toutes les Actualités
Actualité du thème "Les Entreprises"
18 mars 2022 Communiqué de presse

Présentation du Bulletin Trimestriel de l’économie du 4ème trimestre 2021

L’Institut Monégasque de la Statistique et des Etudes Economiques (IMSEE) a présenté jeudi 17 mars, devant la presse, le Bulletin de l’Economie de la Principauté relatif au dernier trimestre de l’année 2021 (données cumulées depuis le 1er janvier). 

Celui-ci est  également disponible sur le site de l’IMSEE : https://www.imsee.mc/Actualites/Bulletin-de-l-Economie-4T-2021

Entouré des Conseillers de Gouvernement - Ministres Jean Castellini (Finances et Economie) et Didier Gamerdinger (Affaires Sociales et Santé), Alexandre Bubbio, Directeur de l’IMSEE, a précisé que « L’analyse de ce nouveau bulletin est intéressante car elle compare l’année 2021 avec 2020, qui avait connu 1,5 mois de confinement total, et 2019, l’année d’avant-crise. Le décalage d’un trimestre entre celui étudié et la publication permet de consolider les données, d’enrichir et d’intégrer les déclarations tardives et garantit donc une meilleure fiabilité des données avec une comparaison au plus juste sur un périmètre équivalent ».

Ainsi, concernant le Commerce Extérieur (hors France), celui-ci poursuit son redressement mais demeure en dessous de son niveau d’avant-crise, tiré vers le bas par les importations alors que les exportations sont au niveau de 2019. Le volume global des échanges, hors France, s’élève à 2,9 Md€, en hausse de 23% par rapport à 2020.

Pour la première fois, les importations hors Union européenne sont supérieures aux acquisitions depuis l’UE.

Le chiffre d’affaires monégasque, hors activités financières et d’assurance, dépasse les 16 Md€, grâce notamment aux résultats des deux secteurs du commerce (gros et détail). Il est en hausse de 1,9 Md€ en comparaison avec 2020 et de 1,0 Md€ par rapport à 2019. Néanmoins, quelques grands secteurs d’activité demeurent en deçà de leur niveau de 2019 (notamment l’hébergement et restauration, les autres activités de services ou les activités immobilières).

Concernant l’emploi du secteur privé, à la fin de l’année 2021, avec plus de 2 000 emplois supplémentaires par rapport à 2020, le secteur privé totalise 56 999 emplois actifs. Ce nombre dépasse pour la première fois le niveau d’avant-crise, avec 128 emplois de plus qu’au 4ème trimestre 2019. Tous les secteurs sont en augmentation d’emplois à l’exception de l’hébergement et de la restauration. 

En cumul annuel en 2021, les créations d’établissements sont en hausse par rapport à l’année passée et les radiations sont stables. Ainsi, le solde créations – radiations définitives augmente (+356 contre +295 en 2020 mais +392 en 2019).

Le marché de l’immobilier, quant à lui, croît par rapport à 2020. Le nombre de transactions progresse de 7,1% mais il ne retrouve pas les niveaux de 2018 et 2019.

Par ailleurs, le prix au mètre carré franchit pour la première fois les 50.000 euros. Il a augmenté de 75% en 10 ans.

Côté hôtellerie, les principaux indicateurs sont orientés à la hausse mais restent en deçà de leurs niveaux d’avant la pandémie. Le taux d’occupation progresse nettement mais demeure largement inférieur à celui de 2019.

« Dès le début de la crise sanitaire, le Gouvernement était aux cotés des acteurs économiques et sociaux en instaurant des mesures de soutien. Notre stratégie a porté ses fruits dans une conjoncture délicate parce qu’elle était sur mesure, pragmatique et issue d’une écoute attentive des acteurs de la Principauté. Ainsi, cette stratégie a pu encourager la reprise et limiter l’impact de la crise sanitaire sur l’économie du pays. » a ensuite souligné Jean Castellini, Conseiller de Gouvernement – Ministre des Finances et de l’Économie.

Didier Gamerdinger, Conseiller de Gouvernement – Ministre des Affaires Sociales et de la Santé a précisé que « L’année dernière, le Gouvernement a cherché à protéger à la fois sa population et son économie. Les deux doivent aller de pair et c’est pour cela que nous avons constamment écouté et arbitré en concertation avec les acteurs économiques. Ainsi, nous avons mis en place les mesures de freinage indispensables pour protéger la population, tout en épargnant notre économie. Les acteurs économiques ont joué le jeu à chaque fois et ont ainsi pu continuer à travailler pendant la crise sanitaire. Grâce à cette approche responsable, nous n’avons pas eu de deuxième confinement ni de fermeture des restaurants ».

©Direction de la Communication - Manuel Vitali

Autres actualités du thème

http://www.gouv.mc/Action-Gouvernementale/Les-Entreprises/Actualites/Presentation-du-Bulletin-Trimestriel-de-l-economie-du-4eme-trimestre-2021

Aide non-voyants pages internes

Article d'introduction visible sur chaque page interne par les lecteurs d'écrans