Gouvernement Princier de Monaco
Imprimer la page

Extension et aménagement du territoire

1960-1965 : extension du Portier, du Larvotto et du Sporting

Sous le règne du prince Rainier III, que l'on surnomme à juste titre "le prince bâtisseur", la surface de la Principauté s'est agrandie du cinquième de sa superficie. Réduite à 145 ha en 1861 après la sécession de Menton et Roquebrune, sa superficie est de 202 ha en 2005. Le premier terre-plein, situé au Portier et d'une surface de 35.000 m2 , voit le jour entre 1958 et 1961. Il y est édifié en 1966 le "Hall du Centenaire", hall d'exposition du centenaire de Monte-Carlo. Le projet d'urbanisme original consistait à bâtir un auditorium-salle de congrès ainsi qu'un théâtre de verdure ; il sera finalement réalisé par la construction du Grimaldi Forum, de 1992 à 2000. Dans le même temps, une plage artificielle est aménagée pour pallier le manque d'équipement balnéaire. A l'extrémité est, le terre-plein du Larvotto, d'une superficie de 54000 m2 , est créé entre 1961 et 1963.

1964 : mise en souterrain de la voie de chemin de fer

La mise en souterrain de la voie ferrée était la condition essentielle d'un aménagement à grande échelle du territoire monégasque, ainsi que Le Corbusier lui-même l'avait indiqué dans un projet d'urbanisme établi à la demande de Jacques Rueff, Ministre d'Etat au début du règne du prince Rainier III. Les travaux d'enfouissement, dont les négociations ont commencé dès 1954 avec la SNCF, sont achevés en 1964. Comme l'expliquait le prince Rainier III dans son discours inaugural de la voie souterraine, "le passage en tunnel du chemin de fer était une nécessité absolue si nous voulions déclencher et réaliser les grandes opérations d'urbanisation et d’aménagement des différents quartiers de la Principauté".

1966-1973 : construction du terre-plein de Fontvieille

La Principauté, confrontée à la problématique de l'exigüité de son territoire, s'étend sur la mer. Le premier terre-plein, celui du Portier, voit le jour entre 1958 et 1961, puis apparaît celui du Larvotto entre 1961 et 1963. Le plus ambitieux reste celui de Fontvieille, où les fonds marins atteignent rapidement 30 à 40 mètres de profondeur. Le projet initial d'un terre-plein de 400 000 m2 est vite abandonné en raison de son impact environnemental. C'est finalement une réalisation de 220.000 m2 qui sortira des eaux, créant un port de plaisance de 55 000 m2.

Face aux contraintes de la concession qu’elle détenait pour cinquante ans, la société ayant construit le terre-plein de Fontvieille le rétrocède à l’Etat. A l’issue de son urbanisation, le terre-plein aura permis la construction du stade Louis II, de logements sociaux, de surfaces industrielles, de centres administratifs et commerciaux. Il augmente également la capacité d’accueil naval de la Principauté.

Sous titre :
1960-1973

Date de début :
1960

Type de bulle :


Ordre précédent/suivant :
20

Couronne ? :
Non

http://www.gouv.mc/Gouvernement-et-Institutions/Histoire-et-Patrimoine/Epoques/Crises-et-renouveau-XX-sup-e-sup-siecle/Extension-et-amenagement-du-territoire

Aide non-voyants pages internes

Article d'introduction visible sur chaque page interne par les lecteurs d'écrans