Gouvernement Princier de Monaco
Imprimer la page

Développement des facteurs de pérennisation et d’autofinancement des Orchidées Blanches par la construction d’un bâtiment

Contexte

L’insertion socioéconomique des personnes vulnérables et notamment en situation de handicap fait partie des priorités d’intervention de la Coopération monégasque. A ce titre, un partenariat a été établi à partir de 2005 avec l’association malgache les Orchidées Blanches. L’association est consacrée à la défense des intérêts moraux et matériels des personnes en situation de handicap mental, à la fourniture d’un appui à leurs familles et à l’épanouissement cognitif, physique et social des sujets handicapés mentaux afin qu’ils ne soient pas une charge pénalisante pour la société active, mais des partenaires pour le développement socio-économique du pays.

Depuis 1974, l’association a mis en place un centre médico-éducatif, unique et plus grand centre en faveur des personnes en situation de handicap mental à Madagascar. L’objectif est, d’une part, d’offrir un accompagnement de qualité respectueux des particularités des besoins de ces personnes, et, d’autre part de maintenir cette qualité de services afin de jouer pleinement le rôle de centre pilote de référence pour les personnes en situation de handicap.

Le coût de fonctionnement du centre est supporté par l’association grâce à la participation des familles et aux produits des manifestations de levées de fonds, ainsi qu’à la générosité de quelques entreprises et partenaires. Mais les difficultés socio-économiques et politiques vécues par le pays précarisent de plus en plus la situation du centre et ne permettent pas d’envisager l’avenir sereinement. En effet, le centre ne perçoit aucune subvention de l’État malgache, les actions des ministères concernés se limitant à des aides très ponctuelles. Les familles ne perçoivent par ailleurs aucune allocation spécifique, et passé la majorité de l’enfant, les prestations familiales s’arrêtent également. Or, le handicap mental est un handicap nécessitant une prise en charge à vie puisque la personne ne pourra jamais être suffisamment autonome pour subvenir à ses besoins.

La logique d’appui des bailleurs visant un retrait progressif à plus ou moins long terme, l’association doit envisager des ressources financières alternatives et complémentaires qui lui permettront de pérenniser ses actions d’accompagnement auprès de ces personnes en situation de handicap mental.

Le présent projet vise à soutenir la pérennisation du centre médico-éducatif par la mise à disposition d’un bâtiment utile pour générer des revenus stables et durables.

Porteur du projet

Les Orchidées Blanches et Eco System en qualité de Maître d’Ouvrage Délégué.

Partenaires

  • Entreprise locale MACLAI
  • Bureau d’étude MIRANA
  • Laboratoire National des Travaux Publics et du Bâtiment

 

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs :

118 personnes en situation de handicap mental accompagnées actuellement par le centre, ainsi que toutes les personnes susceptibles de demander une intégration dans les services du centre dans le futur.

Bénéficiaires indirects :

Les familles des 118 personnes accompagnées au centre, ainsi que le personnel du centre.

Objectif principal

Assurer la pérennité des actions d’accompagnement auprès des personnes en situation de handicap mental.

Objectif spécifique

Créer une source de revenus régulière et suffisante pour le Centre, à travers la construction et la location d’un bâtiment.

Durée 2014 - 2016
Localisation Madagascar
Domaine d'intervention Autres
Financement 424 000,00 €
http://www.gouv.mc/Action-Gouvernementale/Monaco-a-l-International/L-Aide-Publique-au-Developpement-et-la-Cooperation-Internationale/Projets-de-cooperation-internationale/Afrique/Madagascar/Developpement-des-facteurs-de-perennisation-et-d-autofinancement-des-Orchidees-Blanches-par-la-construction-d-un-batiment

Aide non-voyants pages internes

Article d'introduction visible sur chaque page interne par les lecteurs d'écrans