Gouvernement Princier de Monaco
1 2 3 4
Imprimer la page

Une mobilité plus douce

La mobilité est l’une des questions centrales de l’action du Gouvernement car elle touche à la fois au développement durable de la ville et à la santé publique par son action sur la qualité de l’air. Elle est aussi un moteur de notre développement économique.

Aujourd’hui l’objectif est clair : il s’agit d’apaiser la circulation dans les quartiers tout en poursuivant le développement de l’activité économique, dans un espace partagé par tous. 

La politique poursuivie de longue date par le Gouvernement agit avec force sur cette problématique, avec une volonté qui se résume en deux mots : Équilibre et Régulation.

Il s’agit de trouver l’équilibre entre les divers modes de déplacement et naturellement de donner plus d’importance aux modes de déplacement doux.

Des transports urbains inventifs

Le Gouvernement assure la modernisation des moyens et des services de la Compagnie des Autobus de Monaco avec l’amélioration de la qualité de service (augmentation de la fréquence de passage des transports en commun, bus de nuit, bus de soirée, intermodalité) et une politique tarifaire incitative.

Des panneaux d’information nouvelle génération, à la fois dans les bus et aux arrêts, permettent de suivre en temps réel la progression des bus sur leur ligne.

La multimodalité entre les divers modes de déplacement s’installe progressivement . Grâce à des offres couplées bus-parkings, les automobilistes sont incités à laisser leur véhicule en accédant à la Principauté. Valable sur le réseau de bus monégasque la Carte Azur mise en place avec le Conseil Général des Alpes-Maritimes permet également de se déplacer dans tout le département voisin. Par ailleurs des test de vélos à assistance électrique en libre-service sont menés afin de compléter l’offre de modes de déplacement.

Des TER aux couleurs monégasques sur le réseau ferroviaire régional

38 000 salariés français et italiens viennent chaque jour travailler en Principauté. L’achat de cinq rames TER intégrées au réseau ferroviaire régional français contribue à leur transport, avec un cadencement au ¼ d’heure le matin et le soir aux heures de pointe.

Des tarifs incitatifs pour les parkings publics

Dans ce plan d’actions du Gouvernement, les parkings publics s’adaptent à la mobilité des différentes catégories d’usagers (locataires des domaines, résidents, travailleurs pendulaires et visiteurs occasionnels) qui privilégient l’utilisation des transports en commun et les déplacements doux. La mesure phare adoptée en avril 2009 pour l’ensemble des abonnés a été une réduction de 15 % sur l’abonnement des usagers qui disposent d’un véhicule émettant moins de 130 g de CO2 par km et qui sont, pour les motorisations diesels, dotés de filtres à particules.

Notons également l’abonnement parking couplé avec la gratuité de l’abonnement annuel de la carte de bus ou bien le tarif préférentiel accordé aux co-voiturés.

En matière de signalisation le « jalonnement dynamique des parkings » permet aujourd’hui de connaître en temps réel la disponibilité des places par quartier et pour chaque parking.

La Principauté compte aujourd’hui plus de 15 500 places dans les parkings publics.

Des liaisons publiques mécanisées astucieuses

En matière de déplacement doux, la topographie en amphithéâtre du territoire a privilégié la mise en place d’un réseau qui facilite le cheminement à pied dans la cité. Il compte aujourd’hui 33 liaisons publiques mécanisées, représentant une centaine d’appareils (ascenseurs, escalators, …) gratuits et ouverts 24h/24.

Monaco, un pionnier en matière de véhicules électriques

Le Gouvernement mène une politique engagée en faveur des véhicules propres ou peu polluants.

Depuis presque vingt ans, la Principauté de Monaco est pionnière en matière de subvention de véhicules électriques, mesure qui a été étendue en 2004 aux véhicules hybrides/électriques.

Aujourd’hui, plus de 600 véhicules électriques ou hybrides, deux ou quatre roues, sont utilisés en Principauté par des services administratifs, des entreprises ou des particuliers. Cela représente entre 1,5 % et 2 % du parc des véhicules immatriculés à Monaco.

Les actions de l’État en faveur des véhicules électriques portent notamment sur la gratuité de l’accès aux plus de 420 prises de recharge dans les parkings publics et la gratuité de l’estampille annuelle.

Enfin, la Principauté est notamment membre fondateur de CITELEC, association regroupant environ 60 villes européennes intéressées par les véhicules électriques, association dont elle a assuré la Présidence pendant six années.

http://www.gouv.mc/Action-Gouvernementale/L-Environnement/Une-mobilite-plus-douce

Aide non-voyants pages internes

Article d'introduction visible sur chaque page interne par les lecteurs d'écrans