Gouvernement Princier de Monaco
Imprimer la page

Renforcement de l’État, des organisations de la société civile et de la coopération intersectorielle pour une meilleure assistance aux victimes de la traite au Sénégal

Contexte

Ce projet fait suite à une 1ère phase financée à 80 % par le Gouvernement Princier entre fin 2011 et début 2014. Une bonne dynamique et une forte implication du Gouvernement sénégalais à travers la cellule nationale de lutte contre la traite ont permis une prise de conscience au niveau de la population et l’identification et la prise en charge de plus d’une centaine d’enfants victime de la traite. En même temps, les premiers éléments d’un système de référencement des victimes de traite se sont mis en place. 

De nos jours, selon les estimations de l’UNICEF, au Sénégal, environ 100 000 enfants sont quotidiennement contraints à la mendicité forcée et sont visibles dans les grands centres urbains. Certains sont victimes de traite. Ils vivent dans des conditions très dures et passent l’essentiel de leur temps à errer dans les rues, exposés aux abus et à l’exploitation. Ainsi, leurs droits fondamentaux, à l’éducation et à la santé sont violés.

Pour faire face à cette situation, dès 2005, les autorités Sénégalaises ont mis en œuvre des politiques et des mesures spécifiques, notamment un plan d'action de lutte contre la traite adopté en 2008. Cependant, ce plan d'action de lutte contre la traite n’était pas connu par la plupart des acteurs actifs dans le domaine et il n’existait pas de mécanisme de coopération ou de collaboration entre les acteurs étatiques et non-étatiques. Il n’existait pas de leadership affiché sur la problématique de la traite des personnes, car plusieurs Ministères mettaient en œuvre des activités similaires sans aucune coordination.

Au cours de la première phase du projet, les points focaux de la cellule ont pu se rencontrer, discuter du mode de fonctionnement de la structure et réactualiser le plan d’action de 2008 pour en faire un plan d’action à court terme (2012-2015). Depuis lors, le Gouvernement du Sénégal, à travers la Cellule Nationale de lutte contre la traite des personnes, n’a cessé de s’illustrer par son engagement de plus en plus fort à lutter contre le phénomène. Des actions concrètes sont en cours, allant dans le sens d’une réduction significative de toutes les formes d’exploitations des personnes, en particulier celles des enfants victimes de traite par la mendicité forcée et celles des filles/femmes victimes d’exploitation sexuelle. 

Objectif principal

Renforcer les capacités des acteurs de l’État et de la société civile et promouvoir la coopération intersectorielle pour une meilleure assistance aux victimes de la traite au Sénégal. 

Objectifs spécifiques

  • Contribuer à l’amélioration du dispositif judiciaire pour une meilleure détection des cas de traite et la poursuite des auteurs de traite au Sénégal
  • Renforcer la collaboration et la coopération intersectorielle entre acteurs étatiques et acteurs non étatiques, pour une meilleure prise en charge des cas de traite identifiés
  • Mobiliser et sensibiliser le grand public aussi bien dans les zones pourvoyeuses que de destination sur les risques de la traite des personnes et les mesures de protection existantes dans le domaine

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs :
Les enfants talibés exploités via la mendicité, ainsi que les femmes et filles victimes d’exploitation sexuelle dans les sites aurifères de Kédougou, les acteurs chargés de l’application de la loi et les acteurs intervenant dans la chaîne de protection des victimes.

Bénéficiaires indirects :
Les communautés d’où viennent en majorité les enfants exploités par la mendicité afin qu’elles soient informées des dangers du fait de confier des enfants (« confiage ») et qu’elles puissent décider d’abandonner cette pratique.

Partenaire

L'Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) Afrique de l'ouest.

Durée 2014 - 2017
Localisation Dakar
Domaine d'intervention Insertion socio-économique
Financement 380 000,00 €
Organisation internationale O.N.U.
http://www.gouv.mc/Action-Gouvernementale/Monaco-a-l-International/L-Aide-Publique-au-Developpement-et-la-Cooperation-Internationale/Projets-de-cooperation-internationale/Afrique/Senegal/Renforcement-de-l-Etat-des-organisations-de-la-societe-civile-et-de-la-cooperation-intersectorielle-pour-une-meilleure-assistance-aux-victimes-de-la-traite-au-Senegal

Aide non-voyants pages internes

Article d'introduction visible sur chaque page interne par les lecteurs d'écrans