Gouvernement Princier de Monaco
Imprimer la page

Une fondation génoise

L’empire romain d’occident s’éteint au Ve siècle. L’activité portuaire de Monaco diminue considérablement. Les habitants se réfugient dans les hauteurs, à La Turbie.

À partir de 1162, la suzeraineté de la commune de Gênes, qui fait partie de l’empire romain germanique, s’étend jusqu’à Monaco. L’empereur Frédéric Ier Barberousse voulait s’assurer le concours de la flotte génoise par cette concession : « Nous accordons et donnons aux consuls et à la commune de Gênes […] la juridiction militaire sur toute la zone littorale côtière de Porto Venere jusqu’à Monaco, tout en sauvegardant les droits de justice des comtes ou marquis ».
-Frédéric Ier Barberousse (1122-1190, empereur de 1152 à 1190), le 9 juin 1162 (Claude Passet trad.)

1215 : Edification de la forteresse

Armoiries de Gênes

Les Génois édifient une forteresse à l’emplacement actuel du Palais puis une seconde, appelée Château-Neuf, à l’emplacement de l’actuelle école supérieure d’arts plastiques (pavillon Bosio)

Sous titre :
1162 - 1215

Date de début :
1162

Type de bulle :


Ordre précédent/suivant :
10

Couronne ? :
Non

Lieux en rapport :
Monaco - Palais princier


http://www.gouv.mc/Gouvernement-et-Institutions/Histoire-et-Patrimoine/Epoques/Les-premices-de-l-independance-Moyen-Age/Une-fondation-genoise

Aide non-voyants pages internes

Article d'introduction visible sur chaque page interne par les lecteurs d'écrans